16/07/2011

Un Mossetant du collège Gustave-Violet au Palais de la Découverte

Des collègiens, dont Luuk de Mosset, du collège Gustave-Violet de Prades à l’honneur au Palais de la Découverte à Paris.

Tout au long de l’année les élèves de la 5e4 et la classe ULIS, ont participé à un projet « Graines d’explorateurs » avec le concours de l’INRP de Lyon et  l’expédition TARA Océans, aidés par de nombreux partenaires avec entre autre : l’aquarium de Banyuls, le club de plongée Réderis et le Conseil général 66 pour tous les transports dans le département. Collégiens à Paris.jpg

Les principaux objectifs étaient de favoriser l'éducation au développement durable, de favoriser le goût des sciences et la connaissance des métiers scientifiques, de mettre en place la démarche d'investigation à l'échelle d'une année scolaire, de favoriser la collaboration enseignants-chercheurs grâce à des partenariats entre l'éducation nationale et les organismes scientifiques et enfin de permettre un travail interdisciplinaire sur un projet de classe.

Ainsi les collégiens ont travaillé sur le thème de la biodiversité marine en s’appuyant sur la réserve de Banyuls/ Cerbère avec leur professeur de SVT Mme Turrel, le professeur de géographie Mme Llanas, le professeur de Physique M. Malla et  M. Gironés, aidés de Sylviane et de Tamara pour la classe ULIS.

A la fin de l'année scolaire 6 élèves sont « montés » à la capitale, au Palais de la Découverte, présenter leur travail finalisé par un poster et un diaporama qu’ils ont commenté aux autres collègiens venus des quatre coins de l’hexagone.

Ce forum était présidé par Mme Claudie Haigneré, Première femme spationaute française, ex-médecin-chercheuse-spationaute-ministre, aujourd’hui à la tête d’Universcience, établissement public qui doit devenir le grand centre français des sciences du 21ème siècle.

Durant cette « escapade  » parisienne les élèves ont pu apprécier le patrimoine historique et culturel de la capitale.

La prochaine étape aura lieu en 2012 avec le retour à Lorient du bateau Tara. Les « petites graines d’explorateurs catalans » espèrent bien y être !