04/10/2012

Echo du Callau

 Le Madres est enfin libéré, (enfin presque) ce ne fut pas sans mal !

photo madres.JPG

 Bravo à tous les irréductibles qui ont bravé une météo exécrable (pluie ininterrompue et brouillard) pour parvenir au sommet où ils étaient bien 2 douzaines, venus du Capcir et de la vallée de Sansa, de l'Aude et bien sûr du col de Jau où dès 7h des mossetans (qu'ils en soient remerciés) étaient là pour assurer le stationnement, préparer le café. 6°, vent et brouillard ; ils sont quand même venus de partout, et même de loin (de Salon de Provence ou des Antilles) pour marquer leur indignation.

IMGP4671-001.JPGCette manifestation est un succès et un signal quant à la mobilisation des amoureux de la montagne pour défendre la liberté de passage par ce rassemblement de plusieurs centaines de personnes au refuge du Callau.

Notre « victoire » est précaire, limitée à la durée triennale de la convention signée la semaine dernière avec le Conseil Général (convention autorisant le passage du Callau au Coll del Torn sur la piste du « chemin de fer »).IMGP4652.JPG

Il se doit de rester vigilant face à cet effet d'annonce tombé juste avant la marche de protestation, il faut nous interroger sur la stratégie à suivre: un arrêté  municipal très documenté juridiquement semble une étape nécessaire, y compris en cherchant un « conseil juridique » de haut niveau pour affronter un arbitrage en justice s'il le fallait.

La seconde étape serait d'aller sur la piste d'une loi montagne, si l'on peut dire, en s'appuyant sur les 2 députés qui nous soutiennent Ségolène Neuville et Jean Lassale (député des Pyrénées atlantiques) autour de la « loi montagne » et de l'idée d'un conservatoire sur le modèle du conservatoire du littoral comme suggéré par André Roger.

IMGP4680.JPG

 

La protection de l'environnement est primordiale sur ce site alors que Groupama, sur son domaine, met en péril une espèce protégée, le grand tétras, par la création d'une piste de plusieurs kilomètres destinée à la récupération de gibier .

« Nous pouvons être heureux et fiers de nous, de notre efficacité, de notre camaraderie et de ce bon travail que nous avons réalisé pour le succès de cette journée du 29; le Madres est libéré ! » a déclaré un membre du collectif. Cependant l'action continue.

 

 

Les commentaires sont fermés.